Avatar
Bonjour Invité !
0
A Propos de Nous
Le plus ancien de nos ancêtres connus s´appelait Todjin. De sa descendance nous retenons Atipo Kentson, le père de Atsu-Kplaka, qui eut de Animawa plusieurs enfants dont Kunakey, géniteur de 20 fils et 14 filles.
Siméon Kunakey prit six épouses : Sonyawa, Toto, Ekedenu, Adolidjè, Sodoxoè et Sodoken. Il vécut à Avepozo, près de Lomé au Togo et laissa un héritage impressionant, une descendance sans précédent.
Siméon Kunakey Atsu-Kplaka est né vers 1873, mort le 6 mars 1963 à Avepozo.
Son père, Atsu-Kplaka, était paysan et pêcheur saisonnier qui vécut d’abord à Anyronkopé, encore appelé Todjinkopé. Sa mère se nommait Animawa, une commercante, revendeuse de divers produits agricoles sillonnant les villages de Badougbé, Zowla, Amedjonéku et Todjinkopé.
Parmi les nombreux enfants de Atsu-Kplaka et Animawa, seuls Kunakey, Alugba et Kugblenu restèrent en vie.
Animawa était la fille de Efén Kponshiadan et avait, entre autres, deux grands-frères : Dagbovie (Adinyo) et Torko (Zomebio), tous agriculteurs installés à Achabré (plus tard appelé Avepozo) ; une petite-soeur Anlwoegbanwa, des demi-frères dont Agbolo et des demi-soeurs dont Adolishi.
Pour Bè-Apéyémé, leur village d´origine, Animawa quitta Anyronkopé, du fait que tous ses enfants mourraient. En route elle fit escale chez ses frères Dagbovie et Torko. Parce qu´elle s´est plue à Achabré, elle y resta avec ses enfants (Kunakey, Alugba) vivants et fut rejointe plus tard par son mari Atsu-Kplaka.
Celui-ci mit en valeur beaucoup de terrains avec son fils Kunakey, qui agrandit progressivement leur cocoteraie en une immense ferme, une plantation à perte de vue vers le nord d´Avepozo. L´oncle Dagbovie, de son coté, développa aussi ses champs vers Kpogan à l´est et vers Devégo au nord tandis que Torko s´est rangé à Lomé.
Anlwoegbanwa, la soeur cadette d´Animawa eut parmi ses filles Alugba, la mère de Prosper Agopomé. Le demi-frère Agbolo compta parmi ses enfants Adenu, le père de Kulékpoto qui engendra Komla (Michel) Agbetiafa ses frères et soeurs. La demi-soeur Adolishi eut parmi sa descendance Aziamadji, le père de Agboku et Massan, qui mit au monde Jean-Nicolas Agbétiafa.
Il faut retenir Sotoxoken, une demi-soeur de Kunakey sans oublier Alugba, la soeur qui vécut à Kpalimé et dont déscendirent Komlan, Ablewa (Dada), et Gifty.
* Komlan Hunkpoti dont la tombe se trouve à Avepozo comme celle de sa mère mais à notre ancien cimetière, engendra Daniel Hunkpoti.
* Ablewa (Dada) engendra :
– Vicky avec 9 enfants dont Gongo, Rosalie, Jean, Georgie,…
– Victor le policier, avec 7 enfants dont Gaby, Elise, René, Betta d’une mère et Papavi, Emma(fille),Olga, d’une autre mère.
– Essie, décédée à l’accouchement en laissant Essie Mélanie Agbehonou
* Gifty Hunkpoti engendra : – Stella et Kossi.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WhatsApp chat